LA PANDEMIE DE CORONAVIRUS OU COVID 19

Les virus ne connaissent pas de frontières. A l’heure où l’épidémie de COVID-19 se propage dans de nombreux pays du monde et devient un défi commun de l’humanité, les nations doivent se soutenir et s’entraider.
Voici une guide de prévention et de protection à l’égard de cette maladie à destination du grand public.

QU’EST CE QUE LE NOUVEAU CORONAVIRUS ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent provoquer des maladies. Les personnes atteintes de coronavirus présentent des symptômes cliniques différents allant des états grippaux aux infections pulmonaires sévères, comme le MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) et le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère). Le virus apparu à Wuhan, appelé SARS-CoV-2, est un nouveau coronavirus qui n’avait jamais été trouvé chez l’homme auparavant. La maladie provoquée par ce virus est baptisée la « Covid-19 ».

LE NOUVEAU CORONAVIRUS SE TRANSMET-IL D’HOMME A HOMME ?

Oui. Les postillons et le contact sont les principales voies de transmission du nouveau coronavirus. La transmission par aérosol est possible dans un espace fermé lorsqu’une personne est exposée, pendant une durée longue, à une concentration importante d’aérosols contaminés.

- Transmission de la Covid-19

Voies de transmission

  • Postillons
    Lorsqu’une personne est en contact étroit avec un porteur de virus, elle peut être contaminée par l’inhalation directe de postillons que le malade émet quand il éternue, tousse ou parle.
  • Contact
    Le virus peut se transmettre via les mains contaminées au contact des sécrétions d’une surface puis portées aux muqueuses (nez, bouche, yeux)
  • Aérosol (possible)
    La transmission par aérosol est possible dans un espace fermé lorsqu’une personne est exposée, pendant une durée longue, à une concentration importante d’aérosols.

QUELS SONT LES SYMPTOMES D’INFECTION ?

D’après les études épidémiologiques réalisées jusqu’à présent, la période d’incubation du nouveau coronavirus est de 1 à 14 jours, avec une moyenne de 3 à 7 jours. Les principaux symptômes sont la fièvre, la toux sèche et la fatigue. Certains patients peuvent avoir de la congestion nasale, de la rhinorrhée, des maux de gorge, des courbatures, des douleurs musculaires ou encore de la diarrhée. Les patients sévères présentent généralement des difficultés respiratoires et / ou une hypoxémie une semaine après le début de la maladie. Dans les cas graves, la maladie évolue rapidement vers un syndrome de détresse respiratoire aiguë, un choc septique, une acidose métabolique difficile à corriger, un dysfonctionnement de la coagulation et une insuffisance d’organes. Il convient de noter que les patients sévères et graves peuvent présenter seulement une fièvre faible ou modérée, voire sans fièvre. Le scanner thoracique précoce montre de petites taches inégales et des modifications interstitielles, notamment dans les parties extra pulmonaires, qui évoluent vers une opacité en verre dépoli et des infiltrations multiples sur les deux poumons. Les cas graves peuvent développer une consolidation pulmonaire, mais l’épanchement pleural est rare. Les patients bénins ne présentent qu’une faible fièvre, une légère fatigue et aucune infection pulmonaire.

COMMENT DETERMINER LES PERSONNES AYANT EU UN CONTACT ETROIT AVEC UN PATIENT ?

Les personnes ayant eu un contact étroit avec un patient sont celles qui, sans avoir pris de mesures de protection, ont été en contact direct proche (moins d’un mètre) avec un sujet suspect ou confirmé, ou avec un sujet infecté asymptomatique, dans les 2 jours précédant l’identification des cas confirmés. Les personnes ayant eu un contact étroit avec un patient comprennent notamment :
1) Les personnes vivant, étudiant ou travaillant ensemble avec les cas confirmés ; ainsi que les personnes ayant eu un contact étroit avec les cas confirmés, par exemple, en partageant le même bureau, la même salle de classe ou le même toit.
2) Le personnel médical, les membres de la famille ou autres personnes ayant eu un contact étroit avec les cas confirmés, lors d’une consultation, des soins ou d’une visite. Si les visites ont eu lieu dans un espace confiné, les autres patients et soignants de la même pièce sont aussi considérés comme des personnes ayant eu un contact étroit avec un patient.
3) Les personnes ayant eu un contact étroit avec les cas confirmés dans le même transport, y compris les soignants, les accompagnateurs (membres familiaux, collègues, amis, etc.) ainsi que les passagers et les agents de bord qui ont été en contact étroit avec des cas confirmés ou des cas asymptomatiques. Les personnes ayant eu un contact étroit avec un patient pour différents moyens de transport sont définis comme suit :
- Avion : 1 En général, les passagers de la même rangée, des trois rangées à l’avant et à l’arrière des cas confirmés, ainsi que les agents de bord qui ont fourni des services de cabine dans cette zone sont considérés comme des personnes ayant eu un contact étroit avec un patient. Les autres passagers du vol sont considérés comme des sujets de contact occasionnel. 2 Pour les avions civils non équipés d’un dispositif de filtrage des particules à haute efficacité, toutes les personnes de la cabine sont considérées comme des personnes ayant eu un contact étroit avec un patient. 3 Toute autre personne connue pour avoir eu un contact étroit avec les cas confirmés.
- Train : 1 Dans un train climatisé entièrement fermé, tous les passagers et agents de bord de la voiture des cas confirmés (voiture- sièges ou voiture-couchettes) sont des personnes ayant eu un contact étroit avec un patient. 2 Dans un train non entièrement fermé, les per- sonnes ayant eu un contact étroit avec un patient sont les passagers situés dans la même cabine-lits, le même compartiment, ou les compartiments adjacents des cas confirmés ainsi que les agents de bord travaillant dans cette zone. 3 Toute autre personne connue pour avoir eu un contact étroit avec les cas confirmés.
- Bus : 1 Dans un bus climatisé entièrement fermé, tous les passagers sont considérés comme des personnes ayant eu un contact étroit avec un patient. 2 Dans un bus non climatisé, les personnes ayant eu un contact étroit avec un patient sont les passagers et les occupants de la même rangée et des trois rangées à l’avant et à l’arrière des cas confirmés. 3 Toute autre personne connue pour avoir eu un contact étroit avec les cas confirmés.
- Bateau : 1 Tous les passagers dans la même la cabine que des cas confirmés ainsi que les agents de bord desservant la cabine. 2 Toutes les personnes ayant été en contact avec un patient qui présente des symptômes importants, tels que la fièvre, les éternuements, la toux et le vomissement, peu importe la durée du contact.
- Toute autre personne ayant eu un contact étroit avec les cas contacts d’après les enquêtes épidémiologiques. Pour évaluer la possibilité de contamination des cas contacts, il est important de prendre en compte la manifestation clinique des cas confirmés, le déroulement du contact, les mesures de protection prises pendant le contact, l’environnement et les objets exposés, etc.

QUAND FAUT-IL CONSULTER UN MEDECIN ?

Pour les adultes en bonne santé, il faut consulter le médecin lorsque les premiers symptômes, tels que la fièvre, les infections respiratoires ou la gastrite aiguë, ne diminuent pas ou s’aggravent après un traitement symptomatique, ou lorsque d’autres symptômes suspects, tels que des difficultés à respirer et la diarrhée, apparaissent. Il faut également consulter le médecin lorsque d’autres membres de la famille présentent des symptômes suspects. En revanche, pour les personnes à risque, à savoir les personnes ayant des pathologies chroniques, comme le diabète, l’immunodéficience, l’insuffisance hépatique ou rénale, les maladies cardio-vasculaires et cérébrales, ainsi que les personnes âgées et les femmes enceintes, il faut consulter le médecin dès l’apparition de symptômes suspects.

QUE FAIRE SI JE PRESENTE DES SYMPTOMES SUSPECTS ?

Si vous présentez des symptômes suspects (notamment fièvre, toux sèche, fatigue, congestion et écoulement nasal, maux de gorge, courbatures et diarrhée), ne vous rendez pas aux endroits où il y a du monde. Portez un masque et isolez-vous. Gardez une distance suffisante avec votre famille, aérez votre intérieur, faites attention à votre hygiène personnelle et allez à l’hôpital désigné le plus proche dès que possible. Lors de la consultation, informez le médecin des personnes ayant été en contact étroit avec vous et coopérez avec le personnel soignant dans l’enquête épidémiologique.

PEUT-ON GUERIR D’UNE INFECTION AU NOUVEAU CORONAVIRUS ?

Parmi les patients diagnostiqués, la plupart des cas guérissent bien. Une petite partie des patients développent des symptômes graves. Les personnes âgées et les patients déjà atteints d’une maladie chronique guérissent plus difficilement. Les symptômes chez les enfants sont relativement bénins.

POUR UNE PREVENTION ET UNE PROTECTION SCIENTIFIQUE il faut :
- utiliser des masques (bien choisir son masque et respecter les recommandations données)
- se laver les mains avec de l’eau et du savon ou utiliser des solutions hydroalcooliques.

POUR SE PROTEGER :
- Réduire au maximum les sorties
- Maintenir une bonne hygiène
- Protection individuelle et hygiène des mains
- Surveillance et consultation médicale
Etc...

ENSEMBLE NOUS VAINCRONS CETTE MALADIE.